mercredi 5 mai 2021

La malédiction du vieux Roi. (L'histoire du soldat-roi racontée aux enfants). Par Pr ELY Mustapha

 

Il était une fois dans un pays lointain…très lointain du bonheur, un soldat qui décida de devenir le Roi. Comme le roi était vieux, alors le soldat le poussa à partir en le menaçant de son grand fusil.

Le soldat prit alors la place du pauvre Roi et régna tout entouré de courtisans qui faisaient tout ce qu’il disait. Car ils avaient peur de lui. Ils mentaient, lui ciraient ses bottes et faisaient tout pour lui plaire. Il les humiliait souvent en les mettant en prison. Les courtisans du soldat-roi, s’enrichissaient, s’enrichissaient et le soldat-roi aussi…

Il y avait de plus en plus de pauvres dans le royaume, car les courtisans volaient tout et ne laissaient rien. Le soldat-roi voyant qu’il n’y a plus rien à prendre et qu’il était trop riche décida de ne plus être roi…Mais comme il voulait donner sa place à quelqu’un qu’il aime bien et qui lui gardera la place bien chaude au cas où il voudrait redevenir Roi, confia son trône à un autre soldat-ami.

Puis il partit en voyage, mais à son retour, ses courtisans ne le reconnaissaient plus, mais étaient tombés sous le charme de son ami le soldat-ami, nouveau Roi.

Alors furieux, il les convoqua, mais ils ne répondirent pas et lui envoyèrent un chevalier lui dire qu’ils n’obéissent plus qu’au soldat-ami, Roi.

De plus en plus furieux, il alla chez son soldat-ami, roi. Mais ce dernier était devenu plus royaliste que lui-même. Il le reconduisit poliment jusqu’à la porte…

Mais. …Mais, pendant qu’il le reconduisait, les courtisans, réunis dans un collège et bien cachés, écrivirent une lettre qui accuse l’ancien soldat-roi de "vilaines choses"!  La justice du soldat-ami, roi, convoqua l’ancien soldat-roi et lui dit : « tu as volé le peuple !». L’ancien soldat-roi devint alors muet et décida ne parler qu’aux troubadours de la République qui chanteraient son innocence. Et comme la République comptaient beaucoup.. beaucoup... de troubadours, il les convoqua et leur dit : « je suis innocent ». Il y eut des youyous partout mais…mais personne ne l’a cru.

 Alors il les convoqua encore une seconde fois, fit un discours et leur dit « je suis innocent ! ». Il y eut encore des youyous partout mais…mais personne ne l’a cru.

Alors, l’ancien Soldat-roi finit par comprendre que c’était une malédiction du vieux Roi qu’il avait chassé avec son grand fusil. Mais comme entre-temps, le vieux Roi est mort, il n’avait plus de possibilité pour lui de demander pardon.

 

Depuis ce temps l’ancien Soldat-roi, erre dans la ville sur son gros cheval et personne ne le voit, car il a voulu tout avoir et il a tout perdu… sauf un héritage maudit qu’il a laissé à son soldat-ami, roi.

 

Pr ELY Mustapha

mardi 4 mai 2021

Voilà pourquoi Kane Ousmane est coupable. Pr ELY Mustapha.

Coupable de ne pas être médiocre dans une médiocratie dans laquelle il essaie, difficilement, de ne pas paraître pour ne pas être l’exception qui confirme la règle.

Coupable d’avoir choisi de revenir travailler pour son pays croyant que la force d’inertie des régimes militaires peut être mue par la force cinétique de l’intelligence civile.

Coupable de ne pas sacrifier à la mode des régimes en détournant et dilapidant les biens du peuple mauritanien.

Coupable de ne pas jouer le jeu de la nomenklatura mercantilo-militaire qui gangrène le pays et brade ses intérêts tout azimut.

Coupable de ne pas jouer le jeu de l’environnement politico-social dans lequel les valeurs se sont effritées et où les vices à la mode font les éloges du moment.

Coupable de faire son travail dans la discrétion et la compétence requises sans monnayer ses privilèges et ses prérogatives.

Coupable de ne pas piper les marchés publics, les attribuer à sa parentèle et de s’enrichir à en exploser comme le font des gestionnaires de la République.

Coupable de ne pas « claniser », instrumentaliser son ethnie pour la mettre au service de l’influence et des bas intérêts des régimes successifs.

Coupable de croire que l’honnêteté paie et que ceux qu’il sert, lui en seront reconnaissant quand il flanchera le genou.

Coupable de ne pas croire que les loups du système travaillent sans relâche pour déterrer, dans sa mémoire, les oublis pour nuire à sa bonne conscience.

Coupable d’avoir parlé dans le passé-présent de ce qu’il pense vraiment du pays et de ce qu’il en advint, le mettant face à la cabale de ces jours.

Alors face à tous ces chefs d’accusation, tout tribunal de mauvaise conscience, reconnaitra sans faille le caractère criminel des actes de Kane Ousmane.

Ce tribunal, c’est celui qui le juge actuellement et qui brandit, pour preuve une vidéo sortie de son contexte et appartenant à un passé récent (toujours présent), lorsque « l’accusé » n’était point encore dans les secrets et les réserves d’un quelconque gouvernement.

C’est le genre de preuve dont l’irrecevabilité n’a d’équivalent que la capacité de nuisance de ceux qui la brandissent.

Et si elle était recevable, de quoi en serait-elle la preuve ?

Devant un tribunal de bonne conscience, elle sera la preuve de la vérité proclamée dans un Etat qui se refuse à l’admettre.

Cette vidéo, que dit-elle que l’on ne sait pas à toutes les instances de l’Etat et de la société mauritanienne ?

A travers les exemples donnés, Kane Ousmane a été même d’une brièveté qui ne va pas au-delà d’une alerte sur un aspect du devenir du pays : le non-respect de la diversité dans les emplois publics tous secteurs confondus.

Faudrait-il alors chercher la preuve d’une évidence ? Et faire de cette preuve, un argument de lynchage ? 

Alors si dire la vérité sur ce qui est vrai est un chef d’inculpation, alors Kane Ousmane est à propos, de ses propos un coupable tout désigné…pour tout tribunal de mauvaise conscience.

 

Pr ELY Mustapha

Nombre total de pages vues

Nombre de visiteurs

Poésie de la douleur.